Ça fait longtemps que je ne t’ai pas écrit, après la mort de mon grand-père je n’en avais plus envie, c’est une partie de ma vie qui a pris fin, une partie seulement, la vie a continué mais une sorte de silence s ‘est installé

La solitude me pèse, je ne sais pas ce qui va se passer , parfois je repense à nos débuts et je me dis tu avais vu les signes, tu les as ignoré…on était sur le quai de la gare, une fois de plus je quittais Paris, je reprenais le train pour Rouen, je lui disais qu’il allait me manquer , il me disait que ça allait passer vite, qu’avec le boulot, ses enfants, lui ne voyait pas le temps passer….Je n’allais pas lui manquer…

En 2019 j’ai proposé le divorce sans le vouloir vraiment, pour faire réagir….sans se battre pour nous, il a accepté. En 2004 il m’avait raconté son divorce avec son ex femme, pendant 6 mois il avait refusé de quitter leur appartement, il avait refusé le divorce, il dormait avec une photo d’elle…Il pouvait envisager de me quitter, sans douleur, dans une sorte d’indifférence

Depuis 2019 je ne cesse de me demander si on a vécu la même chose, on a vécu ensemble mais visiblement des histoires différentes , est ce qu il m’a vraiment aimé ? il m’ a aimé sûrement mais je reste quelqu’un de facile à oublier. Nous sommes restés ensemble pour des raisons que le cœur ignore.

Je ne me souviens pas avoir vécu de moment avec lui qui aurait pu me faire penser que j’étais vraiment plus importante…je me dis que cette histoire aurait pu être vécu avec une autre.

Le soir je vis à fond cette douleur, je revis mes 6/7 ans, je suis de retour chez mes parents, sans affection ,sans amour. A l’heure d’aller dormir, ma mère vient nous coucher, elle embrasse mon frère, elle câline ma sœur, elle me dit bonne nuit de loin, je suis partie trop longtemps, je ne veux pas d’elle, elle ne veut pas de moi mais je suis un être humain et ce désert affectif est très difficile à vivre . Je crois qu’au fond de moi j’aurais voulu qu’elle essaie de m apprivoiser, qu’elle insiste un peu mais elle ne l’a pas fait.

Parallèlement je suis une maman heureuse. Je m’ investie à fond dans mon rôle de maman, j’essaie de transmettre à mes enfants tout ce qui peut être transmis, je suis attentive à leur besoin, j’essaie de les combler, ma fille à commencer la danse classique, j’aurais voulu que mon fils choisisse un sport en club mais il m’a demandé d’aller courir avec lui, je ne suis pas sportive mais pour lui…on a commencé à courir on verra dans la durée

J’approche la quarantaine, j’aurais 40 ans en 2023, je ne pense pas vraiment vivre ce qu’on appelle la crise de la quarantaine (quoi que….), le terme de « crise » me paraît assez loin de ce que je suis en train de vivre mais je me pose des questions, il me semble que j’entre dans un nouveau cycle de ma vie , affaire à suivre…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s