Très beau séjour à Londres

Je vous ai fait un billet plutôt long -pas trop je l’espère – sur notre séjour à Londres en famille, j’ai partagé quelques unes de mes photos, j’espère vous donner l’envie d y aller, vous avoir donner des infos utiles, des idées pour un futur séjour, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des infos supplémentaires. Si je peux vous répondre je serai ravie de le faire 😉

bonne lecture !!!

 

5 jours / 4 nuits à Londres….Nous avons vécu un séjour intense, nous avons vu énormément de choses, c’était génial. Les enfants ont été très courageux, patients, nous aussi….on les a fait beaucoup marcher et j’ai été très impressionnée par leur endurance. Comme je vous l’avait dit j’avais essayé de tout planifier avant le départ parce que mes loulous ne me laisse pas trop de répit et je savais que l’organisation était une des clé de la réussite de ce séjour.

Pour qu’on puisse faire tout se qu’on a prévu, je sais qu’il va falloir suivre une sorte de planning, prévoir de nombreuses pauses….pauses repas, pause pipi, pause pour les pieds….

Nous sommes partis tous les jours vers 9h30 – 10h, déjeuner vers 13h, gouter vers 16h30, retour à  l’appart vers 18h – 18h30 . En général mon mari rentrait directement je faisais un petit détour avant de rentrer par le supermarché pour le repas du soir, petit dej du lendemain….au retour douche diner et loulous aux lits entre 20h et max 21h.

Je vous raconte…..

Jour 1 :

Très contente de partir mais un peu inquiète en ce qui concerne la gestion de l’impatience de mes loulous .

Pour rejoindre Londres un long voyage, de l’attente…

Nous avons d’abord pris un bus pour le rer, l’Eurostar de la gare du Nord Paris pour St Pancras à Londres puis le métro jusqu’à l’appartement que j’avais loué.

L Eurostar c’était une première pour moi, je pensais pas que ça se passait comme ça, ça se passe comme quand on prend l’avion, il fallait arrivé une heure avant le départ, enregistrement, contrôle des papiers par la police française, la police anglaise, contrôle des bagages et embarquement.  Deux heures de trajets environ. J’avais prévu cahiers de coloriage, tablette storio mes loulous ont été sages, patients.

Dans l’eurostar j’ai acheté des cartes de transport pour le métro et bus Londonien, la carte Oyster. Cette carte coute 5 £ et se vend dans l’Eurostar déjà chargé de 15 £. C’est cool on sort de l’eurostar et y a plus qu’à…

Nous rejoignons notre appartement au 526 Harrow Road . à 10 minutes à pieds de la station de métro westbourne park, pleins de commerce autour, des bus.

Le propriétaire des lieux nous fait visiter et nous confie les clés. Il est a peu près 18 heures, les enfants sont fatigués nous repartons rapidement faire quelques courses dans l’un des supermarchés au pied de l’immeuble pour le repas du soir avec l’objectif de se coucher tôt pour entamer notre première journée de visite.

 

Jour 2

Nous allons assister à la relève de la garde de la Reine, on se lève assez tôt, on marche on prend le métro mais nous arrivons un peu tard on rate le début, un peu de frustration, mon mari veut revoir, pas de problème, nous reviendrons le lendemain. Pour les enfants la relève, c’est un peu flou..on explique …ma fille aurait bien voulu voir la Reine

Après la relève nous partons juste à coté nous promener dans le parc St james, on prend le temps, dans ce parc il y a pleins d’écureuils ce qui plait beaucoup aux enfants, il ya aussi des cygnes, des canards….petite pause déjeuner dans le parc, 1er fish and chips.

Nous repartons vers l’abbaye de Westminster, le big ben que nous ne verrons que très peu puisqu’il est en travaux.

Mon fils est subjugué par un joueur de cornemuse en kilt. Quelques jours auparavant je lui ai parlé des kilts qui sont des jupes pour hommes….ce monsieur l’a beaucoup impressionné. Les enfants lui donnent une petite pièce et alors par la suite dès qu’on croisera un musicien, une chanteuse ils nous demanderont notre petite participation….

Il est encore tôt nous prenons le bus vers Piccadilly, nous marchons beaucoup, et la seule façon de faire tenir les enfants ce sont les pauses, régulières, nous leur promettons un gouter sur le nouveau point de chute. Promenade sur Piccadilly donc et retour vers l’appartement.

On passe aussi par le quartier Chinois mais je ne sais plus trop comment, par où…

Douches, repas, les enfants sont épuisés, nous aussi à 20 h extinction pour les petits, extinction vers 22h pour les plus grands.

Les loulous nous réveillaient vers 6h…..

 

 

 

 

Jour 3

Nous retentons la relève, nous partons un chouia plus tôt, on arrive plus tôt mais on manque malheureusement une nouvelle fois le début, et puis il y a tellement de monde devant les grilles du palais qu’on ne voit pas grand-chose. La relève terminée nous rejoignons Camdem Town – Un quartier de Londres où nous avons été enchanté par des curiosité visuelles, des odeurs cuisine du monde, des odeurs d’encens, de cannabis aussi, des sons,  nous sommes restés plus longtemps que nous l’aurions cru, nous avons arpentés le labyrinthe Camden, les petits recoins, j’ai pas les mots en fait c’était super .

Pour la petite anecdote nous y avons croisé Denis Brogniart et sa famille, vous savez l’animateur de ko Lanta, bon ben il faisait comme nous, il passait les portiques du métro puis il a visité les lieux, rien de spécial finalement lol

Camden c’était vraiment sympa mais ça se visite plus que ça se raconte

Nous partons ravis de notre visite  et rejoignons le quartier de Notting Hill Porto Bello Road pour la pause gouter ….ses maisons colorés…. vous connaissez le film coup de foudre à notting Hill ? nous avons acheté quelques souvenirs dans la boutique qui est la librairie où travaille Hugh Grant dans le film.

Un quartier très sympa à visiter. Nous rentrons à l’appartement, une marche de 30 minutes environ avec les petites jambes de nos loulous.

Quelques curiosités pour nous français des biscuits et des sucettes aux cannabis…

 

 

 

 

 

Jour 4

A Londres il y a de nombreux musées gratuits, nous avons visité le British Museum, j’hésitais avec le musée d’Art modern qui est gratuit aussi mais je me suis dit qu’une partie du musée, celle concernant l’Egypte, les momies en particulier parviendraient peut-être à intéresser les petits comme les plus grands. Ce fut en effet une réussite.

J’ai apporté quelques explications à mes enfants sur la momification et les sarcophages avec mes maigres connaissances dans ce domaine, ma fille m’a demandé si quand on serait mort, moi et son père on serait momifiés également 😂

Bon je lui ai répondu simplement que ça ne se faisait plus (ce qui est bien dommage finalement c’est vachement joli un sarcophage….) qu’aujourd’hui on se contentait de nous mettre dans une boite…

Après le musée nous voulons aller voir le Pont de Londres, nous nous perdons (ça nous est arrivés quelques fois 😊)sur Oxford Circus, la pause déjeuner devient urgente parce que je résume mais nous avons déjà beaucoup marché et les petits réclament intensément une pause….lol nous arrêtons dans une sorte de fast-food, mais avec une qualité de service et de produits supérieur.  Si vous passez par là je vous recommande, j’y ai croisé une gérante hyper sympathique, mes petits un peu fatigués n’en pouvaient plus d’attendre et se montrait plutôt agités… et cette femme s’est montrée vraiment gentille, elle s’est installée à notre table à donner une pile de petits récipients plastiques pour mes loulous, elle a commencé à les empiler et les à inviter à faire la même chose. Elle m’a dit en Anglais je sais ce que sais j’ai des enfants, quelques choses est passé entre nous, une solidarité de maman… si vous passer par là vous ferez une belle rencontre, elle souhaite au départ un « lovely day » et on sent quelque chose d’humain et de sincère

http://www.shakeshack.co.uk/#page-section-1

 

 

 

 

 

Le Pont de Londres puis Picadilly à nouveau pour quelques derniers achats souvenirs.

Epuisés nous rentrons à l’hotel

 

 

 

 

 

Jour 5

C’est le jour du départ, nous prenons l’eurostar à 14h22, nous devons faire un peu de ménage dans l’appart et quitter les lieux.

On ne nous à pas laisser d’instruction pour le check out mais nous sommes des habitués des locations d’appart, en général il faut sortir les poubelles, et rendre nickel le coin cuisine, remettre en place ce qu’on a pu déplacer donc je procède de la même façon….après ça j’envoie un sms au proprio pour lui annoncer qu’on va partir et que je vais laisser les clés sur la table. Il me répond ok qu’il espère qu’on a passé un bon séjour….

Nous rejoignons St Pancras, nous resterons dans ce quartier  jusqu’au départ.

Nous récupérons le solde de notre carte de transport Oyster sur une borne.

Dans la gare il y a la boutique d’Harry Potter et de nombreuses personnes se prennent en photo devant un caddie de baggage, la scène où il passe à travers un mur pour aller à l’école. Pour être honnête moi Harry Potter j’ai pas trop accrochée…mon mari m’a dit un jour « tu dois être la seule personne qui a vu tous les Harry Potter et qui s’en souviens pas… » je les ai vu donc apparemment pour accompagner surement mais j’ai la mémoire sélective…. 😉

Juste à coté la boutique Harry Potter forcément où l’ado de mon mari et mon mari ont fait quelques achats. Ils y ont trouvé  leur bonheur visiblement.

Le départ de Londres se passe mieux qu’à l’aller,  nous sommes mercredi il y a beaucoup beaucoup moins de monde le train est plutôt vide, on ne fait pas la queue…

 

received_1647971201985808.jpeg

 

Vous souhaitez en savoir plus ? quelques infos pratiques supplémentaires :

Nous n’avions pas un budget illimité, il faut être honnête, j’ai essayé de dépenser le moins possible pour ce séjour.

Tout d’abord en achetant les billets Eurostar plusieurs mois à l’avance. J’ai pu obtenir nos billets pour une quarantaine d’Euros aller

En louant un appartement, le midi pour éviter des déplacements supplémentaires nous avons déjeuné à l’extérieur mais le soir le soir les repas étaient pris dans l’appart, l’espace et le confort d’un appart on rendu le séjour agréable.

Sur place, on peut visiter pleins de choses sans dépenser mais pour ça il y a une dépense sur laquelle on ne peut pas faire l’impasse surtout avec des enfants, la carte de transport Oyster : métro et bus et ça représente un certains budget….3 cartes qui ont été acheté dans l’Eurostar pour environ 85 €. Les enfants Puis par la suite nous avons rechargé les cartes de 10 £ par la suite et récupéré un solde de 2.5 £ à peu près.

https://www.visitlondon.com/fr/informations-voyageurs/se-deplacer/carte-oyster-et-travelcard-a-londres

C’est un budget à prévoir mais ça vaut le coup….

L’appartement que nous avions loué :

Situé au 526 Harrow Road, le logement était très bien situé, de nombreux bus au pieds de l’immeuble pour rejoindre le centre ville, la station de métro Westbourne Park, pleins de petits commerces, bazar,  fruits et légumes, café, petits restos et 3 supermarché un sansburry local un iceland et coop.

L’appart était composé de deux chambres avec lits doubles, nous avons laissé les chambres aux enfants et nous avons dormi dans le canapé lit du salon. Une cuisine, lave-vaisselle, micro-ondes, machine à laver, four, frigo, un fer à repasser, le nécessaire pour faire le ménage, 2 télévisions, l’une dans une chambre, l’autre dans le salon. Un sèche cheveux.

Les anciens locataires je pense avaient laisser des fournitures, pastilles pour lave vaisselle, lessive, divers produits nettoyants….il y avait aussi du thé et du café lyophilisé, perso j’ ai préféré pendant ce séjour me mettre au thé plutôt qu’au mauvais café….

Nous avons payé pour 5 jours / 4 nuits 593 €

Nous avions reçu plusieurs messages pour la remise des clés à l’arrivée et après nous n’avons plus vu personnes mais nous avions un numéro à joindre en cas de problème.

Concernant les locations, Londres est assez cher et j’ai trouvé que le rapport qualité / prix était bon compte tenu de tous les avantages liée à la localisation de l’appartement. J’ai trouvé que l’appart pourrait vraiment être top avec quelques petites améliorations, une étagère hyper bancale dans la chambre sur laquelle on ne peut rien poser, un store qui vous reste dans les mains quand vous souhaitez le baisser, les vitres de l’appart étaient très sales et un gros problème de pression lavabo de la salle de bain, vous vous retrouvez arrosé à tous les coups….lol

J’ai réservé cet appart via booking.

https://www.booking.com/hotel/gb/generous-spaces-526-harrow-road.fr.html

 

 

 

 

Mon fils était très content d’être rentré il m’a fait rire jeudi matin devant ses dessins animés en Français… »ah je suis bien content tout est redevenu normal…. »

 

Publicités

En préparation pour Londres

Nous vivons nos jours barrés jusqu’aux prochaines vacances c’est-à-dire jusqu’à vendredi midi pour mon mari et moi, et jusqu’à vendredi soir pour les enfants.

Samedi nous partons pour Londres à 5, nous, l’ado de mon mari et les jumeaux

1 semaine avec mes loulous, ils iront au centre la deuxième semaine.

Cette histoire de jours barrés ça me vient d’un livre que j’ai lu quand j’étais en 3ème « l’amour aveugle » de Patrick Cauvin. Il y a comme ça  des choses qui vous restent… cette phrase « je vis des jours barrés » m’avait marquée parce que c’est quelque chose que je faisais que je fais depuis le collège, depuis que les contraintes de la vie me pèsent ….depuis que j’attends les vacances pour me sentir bien.

Barrer les  jours on est nombreux à le faire mais le constater avec une phrase, l’art de décrire les détails du quotidien, de voir les petites choses qu’on fait sans y penser mais qui disent beaucoup.

Dans ce livre le personnage était un prof avec une vie particulièrement ennuyeuse, sa vie allait être réveillée par un amour aveugle. Une autre phrase du livre qui faisait référence à ses sous vêtements colorés contrastants avec ses fringues ostères « j’ai la touche gaie sur les fesses »…..lol enfin bref…. J’aime bien Patrick Cauvin

On part pour Londres donc. On prépare le séjour. Je suis quelqu’un de très organisée même si je m’en défends un peu…mais c’est vrai je suis organisée parce que je veux voir le max de choses. Alors je fais le planning de se qu’on ira voir et quand. Je me suis renseignée sur les transports, j’ai trouvé ce qui me paraît être le plus adapté pour notre famille puisqu’on ne se déplacera qu’en bus ou métro.

Nous serons en appartement, confort nécessaire avec mes petits.

Je vous raconterai tout ça avec quelques photos.

Les semaines passées étaient un peu difficiles, c’est toujours difficile d’ailleurs, les grèves des transports…Les débats entre ceux qui d’un coté pensent que les cheminots ont raisons qu’ils doivent se battre pour défendre leurs acquis et de l’autre ceux qui pensent qu’ils sont trop avantagés, que le climat économique actuel n’est plus en adéquation avec leurs statuts, leurs avantages….

Je pense qu’ils doivent se battre, c’est un peu la galère mais ils ont raison… après tout quand je vois comment certains s’en mettent pleins les poches, des salaires exorbitants, des primes de ceci et de cela, ils auraient tort de laisser leurs avantages filés. Enfin on verra qui cèdera au bout de ses trois mois….

Jeudi dernier c’est méga angoissée que je suis arrivée à l’école à 18h55 mon mari ne pouvait exceptionnellement pas récupérer les enfants vers 17h comme d’hab, j’avais plus de batterie, impossible d’appeler ou d’être jointe, par deux fois j’ai emprunté le téléphone de personnes que je ne connaissais pas pour prévenir mon mari , seul numéro que je connais par cœur pour lui dire que j’étais bloquée dans les transports, qu’ils devaient dès que possible aller à l’école. En fait on est arrivé en temps, les enfants n’étaient pas plus perturbés que ça…heureusement qu’ils se plaisent avec l’équipe du centre….

Ce vendredi après midi ce sont des heures sup…nouvel essai pour un resto et un après midi avec mon mari, on avait déjà tenté mais chaque fois au moins un des enfants était tombé malade et c’était tombé à l’eau. On verra bien cette fois.

Bonne semaine à tous

A bientôt.

 

Le parc de la Villette à 35 ans !

Et moi aussi ! J’ai 35 ans aujourd’hui. J’ai jamais trop aimé fêter mon anniversaire….d’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours aimé être en petit comité ce jour là. Aujourd’hui je voulais sortir en petit comité donc, je voulais une sortie en famille, j’avais pensé à une journée sympa au jardin d’acclimatation, mais le parc est en travaux, j’avais pensé à Disneyland mais j’ai trouvé que c’était hors de prix,j’ai pensé au parc Astérix, mais il n’ouvre que le weekend prochain (sorties plutôt orientées pour faire plaisir aux enfants finalement lol)  j’ai pensé à d’autres choses…. on a faillit rester à la maison mais on s’est décidé pour le parc de la Villette, la cité des sciences.

Et bien je le conseille pas du tout avec des enfants de 4 ans ½ ! Peut-être que ça dépend du tempérament des enfants…. on est allé entre autres dans l’espace 2 – 7 ans dédié aux enfants de leur age et c’était franchement l’horreur, des enfants qui hurlaient, qui criaient, un brouhaha plutôt insupportable et pourtant j’ai de l’endurance dans ce domaine… 😉  je crois avoir rarement vu autant de parents sortir des enfants de force en pleures, peut-être trop de monde, trop de bruits, beaucoup étaient hyper surexcités…Enfin a ne pas refaire donc…

J’ai 35 ans, j’ai eu de nombreux messages d’anniversaire,  j’ai surtout eu le message d’une amie d’enfance, connue en Normandie, que je connais depuis mes 12 ans, on a pas pris la même route mais on continue de prendre des nouvelles quasiment uniquement à l’écrit. Ça me fait penser « vite fait » lol…au roman épistolaire de Balzac « Mémoires de deux jeunes mariées ».

Bon bref elle m’a souhaité mon anniversaire, je lui ai répondu « et dire qu’il y a 20 ans, on avait 15 ans…. » ça passe…..on a toute les deux eu des jumeaux, mais elle a 7 enfants, et elle avait eu le 1er à 19 ans…je trouve ça sympa de garder le contact. Elle m’a dit qu’elle ne pouvait pas oublier mon anniversaire, que son dernier qui a un an était né un 25 mars tout comme moi et puis elle a rajouté « en même temps je ne crois pas l’avoir déjà oublié », c’est vrai….elle n’a jamais oublié….

Sans transition, mon fils, la plupart du temps au moments du coucher mais aussi très souvent maintenant dans la journée, me parle d’un personnage imaginaire qui porte le même prénom que lui, il me dit qu’ils sont deux, admettons que mon fils se nomme Samuel, ce n’est pas son prénom, et bien il me dit qu’il y a un autre Samuel, Samuel des Bois, Samuel des Bois vit dans une cabane, dans les bois….. il a une mamie,une mamie champignon des bois….  « Samuel des bois c’est mon meilleur copain….. » Il lui invente toute une vie, il insiste beaucoup sur le fait que ce n’est pas lui, j’ai parfois l’impression qu’il parle de lui à la troisième personne, c’est assez étonnant….

Voilà ….ma 35ème année commence  …..

En faisant mes courses j’ai entendu un type chantonner cette chanson….ça a interpellé mon oreille…j’interpelle la votre….

 

A Bientôt

 

Souvenir d’un matin mystique

Un matin comme les autres, chez mes grands-parents où je vis la majeure partie du temps. Je dois avoir 5-6 ans. Je me lève, dans la grande maison Normande pas un bruit…j’avance vers la salle à manger…..une grande femme brune s’approche brusquement, sans me parler elle me dirige vers une chaise. Sans un mot je m’assois, elle reprend sa place. Sur la table des cartes, elle me jette un coup d’œil de temps en temps, j’attends silencieusement, sagement….Les présages….un souvenir bizarre et amusant… Ma grand-mère….Mes enfants ont la chance de la connaitre presque aussi en forme qu’à cette époque, quand elle s’occupait de moi comme une maman…ils sont si différents, elle et  mon grand-père, je me demande comment ils ont pu vivre ensemble aussi longtemps, presque 60 ans…

tarot-2414239__340

 

Il renonce aux festivals

Bertrand Cantat était censé se produire en concert dans les festivals d’été. J’ai signé des pétitions personnellement pour qu’il ne puisse pas se produire et je suis contente qu’il se retire. Certains élus locaux avaient renoncé sous la pression à financer sa venue.

« Il a purgé sa peine », c’est ce que certains opposent, c’est vrai mais l’idée qu’un homme (ou une femme) qui a commis un meurtre puisse se faire applaudir, acclamer m’est insupportable…..mon avis c’est que cette personne, si elle devait reprendre dans ce métier,  devrait travailler dans l’ombre, en coulisse. Comment est-ce qu’on peut tolérer que cette personne reprenne sa vie comme si de rien…certains disent il a le droit de travailler…c’est vrai mais la scène c’est quand même particulier…

Je comprendrais qu’un mécanicien reprenne la mécanique, qu’un boulanger reprenne sa boulangerie….c’est avec les applaudissements, l’admiration d’un public que j’ai du mal…

Ce type a passé 8 ans en prison et il reprend sa vie, c’est son droit, c’est la justice….. mon droit à moi comme tant d’autres c’est de s’opposer à ce qu’on applaudisse un homme qui a tué….

Pour rappel extrait du parisien du 12 mars 2018

« Libéré en 2007 de la prison de Muret , Bertrand Cantat avait purgé plus de la moitié de sa peine après avoir été condamné à huit ans de prison par la justice pour les coups mortels portés à sa compagne d’alors Marie Trintignant en 2003 »

Il avait été condamné à 8 huit ans, il en a fait 4

http://www.leparisien.fr/faits-divers/bertrand-cantat-les-verites-du-juge-qui-l-a-libere-13-10-2017-7329999.php

Le juge qui l’a libéré s’exprime dans une interview au parisien:

Le juge raconte sa rencontre avec Bertrand Cantat, les conditions de sa détention et les raisons pour lesquelles rien ne s’opposait selon lui à sa libération avant la fin de sa peine de prison. Il répond ensuite à des questions   après la libération de Cantat :

Le suicide de son épouse Krisztina Rady ne vous a-t-il pas perturbé ?
Le mot est faible, j’en ai été bouleversé. J’avais rencontré une femme positive, dynamique, lumineuse. J’ai pensé à ses enfants comme j’ai pensé aux enfants de Marie Trintignant. A titre personnel, ce drame m’a d’autant plus marqué le jour où j’ai découvert sur Internet le «communiqué officiel» d’une avocate en mal de célébrité, me présentant en quelque sorte comme «co-responsable» du suicide de l’épouse de Cantat. Selon elle, j’aurais dû faire l’objet d’une inspection de la Chancellerie sur les conditions dans lesquelles j’avais accordé cette libération conditionnelle. Plus grave encore, il était expliqué que le chapitre consacré dans mon livre au dossier Cantat n’avait été écrit que pour couvrir les violences supposées sur son épouse. Une attaque véritablement pernicieuse. L’auteure de ce pamphlet, si elle s’était renseignée, aurait appris que mon livre avait été envoyé pour impression fin 2012, plusieurs mois avant que l’on connaisse l’existence de l’appel téléphonique troublant de Krisztina à ses parents. Je n’ai pas répondu à l’époque, obligation de réserve oblige. Mais cela reste pour moi une blessure indélébile.

N’y a-t-il pas un trouble public quand il donne une interview, sort un disque ou se produit sur scène ?
Je n’ai pas à porter un jugement d’ordre moral sur le choix qu’a fait Cantat de revenir dans la lumière. Je constate seulement que sa libération s’est déroulée sans le moindre incident. Par la suite, il m’a semblé que son retour sur la scène publique s’est déroulé de manière progressive, discrète, décente. Bien sûr, la discrétion est la règle pour la réinsertion de condamnés à de longues peines, c’est aussi une condition pour que s’exerce le «droit à l’oubli». C’est ainsi que j’ai pu, sans que cela ne s’ébruite, accorder ou favoriser la réinsertion de détenus auteurs de faits criminels ayant eu un retentissement exceptionnel. Pour Bertrand Cantat, c’est tout autre chose. Impossible d’imaginer pour lui ce droit à l’oubli, comme le montre la polémique de ces derniers jours. De toute façon, lui-même n’oubliera jamais ses actes. Depuis une certaine nuit de juillet 2003, je le crois plongé dans une culpabilité profonde, une souffrance inextinguible, une prison intérieure dont aucun juge ne pourra le libérer.
Comprenez-vous l’émotion que cela puisse susciter au sein de la famille de Marie Trintignant ?
Totalement. J’ai apprécié le silence digne de Nadine Trintignant lors de la libération de Bertrand Cantat alors qu’elle était invitée sur une chaîne télévisée.

 

Dans le journal le point Nadine trintignant, mère de Marie Trintignant

« comment se fait il qu’un homme où on sait qu’il a tué, ce n’est pas un mystère….comment ose-t-il ? Je trouve honteux, indécent, dégeulasse, qu’il aille sur scène » « « je me demande ce que les gens qui y vont pensent. Qu’est ce qu’ils font du sang, des coups, des larmes?……tout le monde semble avoir oublié le nombre de coups qu’à reçu Marie : vingt-trois ! vingt-trois coups »

Je ne comprends pas non plus ……

 

Merci la génétique…😉

Lors de d’une fête de famille (famille, côté maternel bien sur cf article précédent 😉….)le weekend dernier, j’ai fait la rencontre d’un petit garçon, fils de ma cousine.

Il se trouve que ce petit garçon a une particularité, un eczéma géant, le visage et  le cou sont très marqués. Sur le coup de loin je me suis dit qu’il avait peut-être la varicelle mais à y voir de plus près j’ai bien vu que c’était pas ça. Et puis mon oncle, son grand-père qui a vu que je le regardais m’a demandé « ça te rappelle quelque chose ? » ben oui en effet…

Petite j’étais pareille. Au point où l’un de mes premiers souvenirs d’école c’est le regard dégouté des autres enfants, le refus pour certains de me donner la main pour se ranger deux par deux…ce que je comprends d’ailleurs… quand on est enfant, on ne sait pas ….

Aujourd’hui mon eczéma est quasi transparent pour les autres, je le maitrise au mieux et depuis les 6 mois de mon fils nous essayons de maitriser pour lui aussi….

Comme me l’ont dit plusieurs dermatos « votre eczéma ne partira pas, c’est génétique, mais vous pouvez essayer de le maîtriser en évitant tout facteur irritant, déclenchant, allergisant… » et cette maîtrise passe essentiellement par l’hydratation.

Mon oncle m’a demandé d’échanger avec ma cousine sur le sujet, en tant qu’experte… 😉 et je me suis rendue compte que malgré l’espace que ça occupe chez moi, bizarrement j’en ai jamais parlé ici…

Dès le lundi, un mail, je mettais par écrit pour ma cousine et surtout pour son fils les choses qui m’ont sauvés…et je me suis dit que ça pouvait avoir sa place ici aussi….

Mon fils a eu ses premiers soucis de ce coté là vers 6 mois et je suis obligée pour lui de prendre des précautions particulières choix des savons, hydratation, parfois médication…

Nous avons rencontrés à ce sujet dermato, généraliste, allergologue. Pour lui pas d’allergies.

A six mois la dermato m’avait dit qu’il pouvait y avoir eu un choc déclenchant, et nous avions pensé qu’il y avait peut-être un lien avec la douleur de l’arrivée des premières dents.

Hydratation maximum pour la maitrise, en cas de crise par contre, de poussée que je n’aurais pas réussie à maîtriser la cicatrisation va se faire grâce à une pommade à base de cortisone Locatop ou encore à une pommade qui n’est pas prévue  pour ça je crois mais qui marche très bien : la Cétavlon.

 

 

Mon fils a essayer de prendre de nombreux traitement homéopathique qui n’ont pas eu d’effet, il a pris par contre de l’aerius, un antihistaminique qui a permis  de lui éviter les démangeaisons et ça a pu contribuer à la cicatrisation si besoin.

Et en dehors donc des éventuelles crises, poussées d eczema ou psoriasis, et bien on hydrate on hydrate et on hydrate encore :

Douche avec Bioderma ou huilante Laroche Posay

20180307_223822.jpg

2 crèmages par jour, c’est contraignant mais il faut s y tenir, un le matin, un le soir avec au choix :

Avène, Baume bioderma, Nivéa ou encore weleda amande douce….Pour hydrater elles sont bien mais en cas de grosse crise pas forcémént…

20180307_224049.jpg

 

 

A bientôt !!!

La culpabilité

La maternité m’a amené souvent ici à revenir sur des moments de mon enfance, de mon adolescence, sur des moments forts qui ont fait un peu de ce que je suis aujourd’hui…

La culpabilité c’est un sentiment que je ressens depuis longtemps ….

Je suis revenue une ou deux fois sur ma relation avec mon père, peut être plus…

Je n’ai plus vécu avec lui depuis mes 11 ans, je l’ai croisé au hasard depuis, de temps en temps, il a eu mon numéro de téléphone il y a quelques années….il me laisse par période, environ tous les deux ans, des messages sur mon répondeur, des reproches, parfois des insultes, des plaintes… et je lui réponds par sms.

Forcément il fait pas les choses comme tout le monde…

Il y a deux jours au travail,  je reçois un appel, c’est mon père, dans mon répertoire je l’ai enregistré sous « mon père » j’ai pas pu écrire papa, je ne réponds pas, je laisse sonner…je me dis que j’écouterai  le répondeur.

J’écoute le répondeur, il ne me parle pas, j’entends des gens qui parlent, des bruits comme si le téléphone était dans sa poche, je me dis qu’il m’a peut-être appelé par inadvertance ou peut-être il fait semblant de m’appeler par erreur laisse le répondeur tourner parce qu’il veut que j’entende quelque chose…mon père est un manipulateur mais je connais ses trucs….

Bon…la journée passe c’était peut-être une erreur.

Hier ça recommence je reçois un appel, je laisse sonner, j’écoute le répondeur, même processus, cette fois c’est sur il veut que j’entende quelque chose. Son petit jeu m’amuse pas…mais il obtient ce qu’il veut finalement…je lui envoie un message.

De fil en aiguille il m’apprend qu’il est hospitalisé en psychiatrie, sur le répondeur c’est bien ce que j’avais cru comprendre , j’avais pensé a une hospitalisation…il est dans un service spécialisé dans l’addictologie…il veut que je l’appelle me donne un numéro, je vérifie c’est bien le numéro d’un hôpital psychiatrique mais je ne veux pas l’appeler. Je lui réponds de prendre soin de lui, d’essayer d’accepter les soins et les aides mais je ne l’ appelerai pas…et je culpabilise

Je me dit que ce type est un fou, un pervers, je ne peux rien faire pour lui…mais une part de moi culpabilise.

Je me pose des questions…Je décide d’appeler l’hôpital, on me passe l’unité où il est interné, je me présente, je suis la fille de, j’aimerais savoir ce qui s’est passé, elle me dit que je peux lui rendre visite demain, je lui réponds que je ne viendrai pas, elle ne me renseignera pas…

Tant pis….je me déleste ici un peu de tout ça