Nouky et les Pères Noel – Antoine Blocier

 

Un conte de Noël que j’ai commandé, je ne l’ai pas encore reçu ça ne devrait pas tarder mais j’ai lu un mot sur l’auteur qui m’a paru sympathique, sur l’histoire de cette histoire 😉

Je vous en parle avant de l’avoir lu parce que c’est un conte de Noël, si vous étiez intéressé il serait peut-être intéressant de le recevoir pas trop tard dans le mois de décembre…mais je viendrai alimenter cet article quand je l’aurais lu à mes loulous.

Ils m’ont convaincu, j’ai pioché quelques infos et quelques extraits sur actu.fr et sur le site http://www.editionduboutdelarue.fr/

Tout commence mi-octobre, quand Antoine Blocier reçoit un appel du rédacteur en chef de la revue Vie Nouvelle, bimensuel des retraités de la CGT. « Il me demande si, par hasard, je ne serais pas intéressé pour écrire un conte de Noël, une courte histoire que les lecteurs pourraient lire à leurs petits-enfants », se souvient-il. L’auteur accepte immédiatement et se lance dans son premier conte pour les tout-petits, en prenant comme personnage principal Anouk, sa petite-fille âgée de 4 ans. Ainsi est né Nouky et les Pères Noël.

« Mon épouse le trouvait très sympa et m’a proposé de le rendre joli pour l’offrir à Anouk à Noël. Je me dis qu’il fallait un peu de dessins et de couleur et j’ai suggéré à Mariève Daumal, l’illustratrice des deux précédents romans jeunesse, Maëlys et la 6e 7 et Pas de trafic chez Maëlys, de faire quelques dessins. Elle m’en a proposé cinq. »

Prince de l’autodérision, Antoine Blocier se définit comme un écrivain du dimanche, car c’est surtout ce jour-là que sa vie aux multiples facettes lui laisse un peu de répit pour tâter le stylo.

Militant, élu municipal, fonctionnaire territorial… sont autant de fonctions qui nourrissent sa vision critique du monde. Cela transparaît dans ses écrits. Qu’il s’agisse de polars, de nouvelles ou de pamphlets, tout est prétexte pour traquer les dysfonctionnements du quotidien, pour dénoncer les délires d’un monde d’injustice, de corruption, de consumérisme débridé.

Il se définit comme un révolutionnaire décomplexé.

Autodidacte parfait, très tôt sur le marché du travail, entre deux vols de parapente, il multiplie et accumule expériences sociales, associatives, politiques et professionnelles et finit par devenir un spécialiste incontournable des questions d’enfance, de jeunesse, de culture et de démocratie participative, dont il a fait depuis son métier.

Edition du bout de la rue a publié son dernier polar Rockquiem et réédité Templiers.com. En 2015, Edition du bout de la rue publie Maëlys et la 6e7 qui est le fruit d’un ouvrage collectif réalisé par une classe de 6e du collège de Kervihan en Bretagne. Répartis en groupe de quatre ou cinq élèves, cette classe a travaillé à l’écriture de six nouvelles sous sa férule.

En 2016, la série des Maëlys continue avec Pas de trafic chez Maëlys.

Enfin, pour Noël 2017, il publie un joli conte de Noël : Nouky et les pères Noël.

Ça vous dit ?

Vous le trouverez sur ce site à 8€50 sans frais de port

http://www.editionduboutdelarue.fr/

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s