Dysplasie des hanches : astuce pour le lange calin

Mon fils a eu une dysplasie des hanches* diagnostiquée 1 mois après sa naissance lors de l’échographie de contrôle automatiquement prescrite pour les jumeaux.
Dès lors il a du porter le lange « calin » , ce lange très rigide a pour but de maintenir le nourrisson les jambes écartées. Le problème c’est que ça lui coupait les cuisses.
Pour remédier à ce problème j’ai fait un petit bricolage avec de la bande adhésive un peu élastique et les grande serviettes qu’on utilise juste après l’accouchement à l’hopital.

bande adhésive tissusserviettes après accouchement
Je découpais les serviettes et les collais avec le ruban adhésif sur le lange. Voilà avant/après :

lange avant (2)lange après (2)lange calin

Ce bricolage a rendu le lange beaucoup moins douloureux à porter. Le pédiatre orthopédiste qui le suivait a validé, il a trouvé ça très bien.

Je lui ai mis ce lange jour et nuit comme le médecin me l’avait indiqué mais je l’ai quand même libéré quelques fois en cas de canicule ou quand je sentais qu’il en avait vraiment marre.

Bon courage à toutes les mamans, les papas et aux petits bébés !!!

*Qu’est-ce qu’une dysplasie congénitale de la hanche ?

Aussi appelées « luxations congénitales de la hanche », ou « dysplasies luxantes de hanche », les dysplasies congénitales de la hanche sont plus ou moins graves. Lorsque bébé grandit, différents soucis peuvent survenir au niveau de l’articulation de la hanche.
Un constat : pour que la hanche soit solide et la marche possible, il faut que la tête du fémur qui ressemble à une boule soit suffisamment insérée dans le creux du bassin
La dysplasie peut aller d’une simple laxité (une articulation trop lâche) sans conséquence à la luxation complète.
Lorsque la tête du fémur n’est pas bien maintenue dans la partie creuse du bassin destinée à la recevoir (l’acétabulum) ou si ce creux est d’une profondeur insuffisante, la tête du fémur peut sortir de l’acétabulum. C’est ce que l’on appelle une luxation.

http://www.babycenter.fr/a7300007/dysplasie-cong%25C3%25A9nitale-de-la-hanche#ixzz3pIjnkjp8

Publicités

Mes premiers pas vers la maternité (en clinique)

Avant d’avoir des enfants je ne m’étais jamais occupé d’un bébé, je n’avais jamais donné un biberon, jamais je n’avais changé une couche ni même tenu dans mes bras un bébé avant qu’il ait au moins l’âge de 6 mois. J’avais tout à apprendre comme de nombreuses femmes je suppose.
J’ai eu énormément de chance, mes enfants ne sont pas nés prématurés, ils avaient un poids plus que correct (2.5 kg et 2.kg9), ils étaient en bonne santé…
Ils ont tout de même eu quelques petits problèmes en partie liés à la grossesse gémellaire, au manque de place. Ma fille est née avec un torticolis, la sage-femme était venue m’en parlé avant de me l’apporter, j’avais trouvé étrange qu’elle prenne tant de précaution, elle m’avait dit ne vous inquiétez pas avec des séances chez l’ostéopathe, la kiné ça devrait s’arranger rapidement. Peut-être que certaine maman réagissent mal, je ne sais pas…c’est vrai que c’était quand même impressionnant, ce n’était pas tant la position de sa tête qui était toute bloquée, mais elle avait comme un trou entre la base de son crâne et l’oreille. Comme si son épaule était restée marqué dedans. Elle avait un peu la tête de travers (pas tant que ça) Le pédiatre en la voyant avait dit « bon son frère à un visage parfait, c’est elle qui a tout pris, elle sera pas symétrique comme 90% des gens ». Je l’a trouvais toute mignonne, rigolote elle était toute petite, elle me faisait penser à une petite grenouille.
Mon fils lui, on l’a su un mois plus tard avait une dysplasie des hanches il a dû porté un lange spéciale pendant 2-3 mois (la tête du fémur n’est pas bien maintenue dans la partie creuse du bassin destinée à la recevoir (l’acétabulum) ou si ce creux est d’une profondeur insuffisante, la tête du fémur peut sortir de l’acétabulum)http://www.babycenter.fr/a7300007/dysplasie-cong%C3%A9nitale-de-la-hanche#ixzz3QocfkID3. Il ressemblait beaucoup à son papa, et il avait vraiment tout d’un garçon, le visage carré un peu carré, il paraissait costaud par rapport à sa sœur, une des sages-femmes l’appelait le gros F. pourtant il ne faisait que 2kg9… 
A 3 jours on leur a détecté une jaunisse ma fille seulement est passé sous la lampe, mon fils était limite mais un séjour devant la fenêtre a suffi.
Jusqu’ici ça se passait bien j’apprenais les gestes, les biberons, les couches, les bodys, le bain…les petits mangeaient bien mais quelques jours avant de sortir le pédiatre les revoit et estime que le frein de la langue de ma fille est trop court et qu’il faut le couper !!!!!! je ne connaissais pas cette pratique j’ai cru qu’il plaisantait, et bien non là comme ça à vif sans anesthésie il lui a coupé le frein de la langue !!! Apparemment c’est assez courant, il me dit que si on ne le fait pas il y a un risque pour qu’elle zozote en grandissant et qu’elle rencontre des difficultés pour boire ses biberons. C’est un pédiatre il sait ce qu’il fait…il m’a demandé de tenir ma fille, j’en étais incapable mais je le regrette j’aurais dû être là pour elle, c’est une infirmière qui la tenue pendant cette épreuve.
Je reste très perplexe par rapport à cet acte que je trouve un peu barbare, le pédiatre m’avait expliqué que le faire plus tard ce serait plus compliqué. Ma fille a eu énormément de mal à boire ses biberons après. Elle semblait ne plus savoir quoi faire de sa langue. Elle avait perdu du poids, on m’a quand même laissé sortir de la maternité avec un pèse de bébé de location pour surveiller leur courbe.
A suivre : Nous rentrons chez nous…ou pas