J’ai le job

Je  ne savais pas si j’avais été convaincante, et ce vendredi on m’a appelé pour me dire que j’avais obtenu un avis favorable, félicitations vous intégrerez nos services le 1 er juin.…

Surprise parce que l’entretien m’avait paru compliqué et surprise par la date, la prise de poste devait se faire mi-juin j’attends une confirmation pour la date de la prise de poste du coup mais il se peut que ce soit jeudi

4 ans….Notre vie va changer…pas trop j’espère

Ce weekend un gros coup de stress mon grand-père a été hospitalisé d’urgence, je suis allée le voir il s’est voulu rassurant, un accident de parcours d’après lui dans son traitement chimio, il est rentré chez lui hier soir….Il m’a dit je dois en passé par là…

On a parlé un peu de ma reprise et je ne sais pas pourquoi, comment, il a su trouvé les mots….j’ai moins peur

Je me rends compte de l’importance qu’il a, qu’il a toujours eu dans ma vie… je me disais que peut-être dans ce moment de sa vie il aurait bien besoin lui aussi de l’épaule de son père, de sa mère ? je me demande qui lui a donné cette résistance, je me demande si quand il se bat tous les jours il pense à quelqu’un… parce que si demain je devais traverser ce genre d’épreuve je penserais forcément à lui….

 

Publicités

10 réflexions sur “J’ai le job

  1. Ton billet sur ton grand père est très touchant. Ce n’est pas facile toutes ces émotions. Bravo pour le job, je me disais qu’au pire, tu pourrais tenter une mutation dans un an dans ton coin. Ce sera peut-être plus facile une fois titulaire. En tout cas, ça ne traîne pas ! ☺

    Aimé par 2 personnes

  2. Félicitations pour le job.
    J’imagine le stress pour ton grand-père, ces moments sont tellement difficiles. A fortiori dans une telle période de changements. Tu as forte et lui aussi. Tenez le cap ensemble !

    Aimé par 1 personne

  3. Félicitations! Je comprends parfaitement ces contradictions, elles sont énergivores et ne permettent pas de se sentir heureuse à 100%. Aussi, je souhaite de tout coeur que les deux facettes de Léa puissent enfin cohabiter en harmonie. Et si cela ne convient pas, eh bien il sera toujours possible de faire le choix inverse: rester auprès de tes enfants. Dans tous les cas, pas de regrets. C’est ça qui est bien. 🙂 Et comme dirait ma voisine, les enfants s’adaptent mieux que nous! 😉 Courage pour ta reprise. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s