Le C.R.A.T

En rangeant quelques papiers j’ai retrouvé le nom du site internet du CRAT (mon médecin me l’avait conseillé) qui est un outil super pratique quand on est enceinte ou quand on allaite, il vous répertorie les médicaments que vous pouvez prendre ou ne pas prendre, la façon dont vous pouvez soigner certaines pathologies pendant la grossesse ou l’allaitement.

Pendant que j’étais enceinte j’avais par exemple des soins dentaires à faire et je ne savais pas si les produits anesthésiants étaient dangereux ou pas, vous pourrez trouver ce genre de réponse sur ce site, mais aussi des informations si vous avez certaines dépendances au tabac ou autre, si vous partez en voyage….

Un très bon outil, trop peu connu il me semble alors je diffuse….;-)

Estimer la taille adulte de son enfant.

Selon Marcel Rufo,  il serait possible de déterminer la taille adulte de votre enfant de deux ans en multipliant sa taille par deux , en soustrayant 5 cm pour une fille et en ajoutant 5 cm pour un garçon. Pour que ça fonctionne il faut que vos enfants aient une croissance dans les normes et que leur puberté n’ait pas lieu  avant 13 ans pour un garçon et 11  ans pour une fille

Pour mes enfants à deux ans :

86 cm pour mon fils : 172 cm+5cm  il ferait donc à l’âge adulte 177cm

87 cm pour ma fillle : 174 cm – 5cm  elle ferait donc à l’âge adulte 169cm ( je lui souhaite… moi un pantacourt, ça me fait un pantalon nickel…. Lol)

En dehors de ça….

Je ne suis pas une grande  fan de Rufo, mais si je me réfère à son encyclopédie offerte par mes anciens collègues, mes enfants sont dans les normes de poids taille /âge indiquées dans son livre. Par contre son avis sur les jumeaux…j’ai lu dans cette même encyclopédie que les parents auraient une préférence pour l’un de leurs jumeaux et qu’idéalement les jumeaux devraient être séparés dès la crèche (déjà pas facile d’avoir une place mais bon…), je vois pas bien pourquoi certains voudraient absolument séparer les jumeaux….ce serait pour leur permettre de se différencier, leur permettre de s’affirmer dans leur individualité…En ce qui concerne mes enfants je les ai toujours bien différenciés même in utéro, leurs mouvements…je ressentais des caractères, des attitudes différentes et pourtant ils n’ont jamais été aussi proches… 😉

Je comprends ce qui peut pousser des parents à vouloir séparer des jumeaux et je ne juge personne, on veut toujours faire au mieux pour ses enfants  mais personnellement je me sens plus proche des idées  reprises par cet article sur le site de  jumeaux et plus – extrait ci-dessous.

http://www.jumeaux-et-plus.fr/content/view/108/108/

Combien de parents se sont retrouvés un jour face à un enseignant, un directeur ou une directrice d’école, qui le jour de l’inscription des enfants commence à évoquer la nécessité de les séparer pour favoriser leur bon développement réciproque…? Combien de parents se sont retrouvés perdus face à la culpabilité qui leur était renvoyée de vouloir laisser leurs enfants ensemble?

Il est fascinant de constater à quel point cette idée de séparation des enfants est répandue dans le contexte scolaire. Et ceci alors que peu d’enseignants sont en mesure d’expliquer le pourquoi de la chose, si ce n’est en se fondant sur des explications concernant le développement individuel de chaque enfant (encore une fois, le développement des jumeaux est ramené à celui d’un enfant unique). Ou encore de par le fait qu’ils ont déjà eu des jumeaux en classe et qu’ils savent donc comment il faut faire (comme si la pratique empirique permettait l’accession à la connaissance générique).

Faut-il y voir une incompétence du corps enseignant? Non, loin de là, car pour travailler depuis de nombreuses années avec eux, je préfèrerai parler d’une méconnaissance. Les enseignants, comme bon nombre de personnes, sont «contaminés» par la représentation sociale de la gémellité, par la retranscription bien souvent erronée qu’en font les médias. Ces derniers sont fascinés par ces jumeaux fusionnels qui vivent encore ensemble à plus de 50 ans, par ces jumeaux qui ne peuvent vivre à moins de 500 mètres l’un de l’autre, par ceux qui auraient peut-être des perceptions extrasensoriels de préconnaissance de ce que va vivre l’autre (on ne peut imaginer à quel point cette dernière question m’a été posée par de nombreux journalistes). Hors bien souvent, les médias oublient de spécifier que ces cas dont ils sont si friands, ne sont que rares et relèvent d’une réelle pathologie de la relation gémellaire.

Les enseignants sont «contaminés» par la représentation sociale de la gémellité. Ainsi, un enseignant qui regarde une telle émission saisit rapidement le caractère pathogène et malsain de ce qui se joue là, simplement par son bon sens. Ce même enseignant confronté à des jumeaux dans son école ou dans sa classe, n’aura qu’une idée en tête : celle de favoriser le bon développement des enfants, la séparation faisant partie de ce processus. Il y a plus d’un siècle de cela les gens mourraient de la rage… Etait-ce parce que la médecine de cette époque était mauvaise, était-ce parce que les médecins étaient de mauvais médecins…? Il serait aberrant de penser cela. Il en va de même avec la séparation des jumeaux dans le contexte scolaire. Bien souvent celle-ci est proposée sans malveillance mais par simple ignorance du mode de développement des jumeaux.

Les jumeaux passent par 4 étapes spécifiques de développement.

Ce mode de développement est cependant bien spécifique. Ainsi, nous avons pu définir que les jumeaux passaient par 4 étapes spécifiques de développement :

  • une étape de fusion gémellaire entre la naissance et 2 ans
  • une étape de complémentarité, entre 2 et 6-7 ans
  • une première étape d’autonomisation à partir de 7 ans jusqu’à 11- 12 ans
  • une seconde étape d’autonomisation à partir de 12 ans

Psychologie – le test de la tâche sur la joue

J’ai fait quand j’étais étudiante une année de psycho il ne m’en reste que des souvenirs passionnants , la psychologie clinique et Freud , le cas de cette femme qui somatisait, une fièvre inexpliquée  qui n’était en réalité que l’expression de son mal être, savez-vous que dans un autre temps l’hystérie était considérée comme exclusivement féminine ? la psychologie sociale, l’effet du groupe sur l’individu, les critères de folie…. la psychologie du travail et la remise en cause de la graphologie, la gériatrie, avant de mourir une personne âgée va soulager sa conscience et se confier, la pédiatrie, la reconnaissance et le traitement de la douleur chez le nourrisson dans les années 80 seulement!!! Et Jean Piaget, le souvenirs de nombreux cas et tests tous plus intéressants les uns que les autres  sur le développement de l’enfant et du nourrisson….on devrait tous faire dans sa vie, au moins une année de psycho !!! 😉

Désolée pour la qualité de la vidéo….

Vous voyagez à l’étranger ? N’oubliez pas les papiers de Bébé

L’été approche, les projets de vacances également et vous projetez peut-être de partir à l’étranger. L’année dernière notre petite famille a pris l’avion pour l’Espagne mais notre séjour a failli mal commencé. En effet, il ne m’était pas venu à l’esprit que mes jumeaux d’un an auraient eux aussi besoin d’une carte d’identité pour embarquer. J’étais persuadée que le livret de famille suffirait je n’imaginais pas du tout qu’un bébé se fasse photographier, visage neutre sur fond blanc…. Mais une semaine avant le départ je me suis rendue compte qu’un passeport ou une carte d’identité était obligatoire, en panique, je me suis rendue à la mairie de ma commune, il y avait un délais d’attente de deux mois pour une carte d’identité et trois semaines pour un passeport, dans la même journée je me rend à la préfecture, j’avais vu sur internet qu’on pouvait faire une demande de passeport en urgence, évidemment je n’avais pas vraiment de motif mais je me dis « je le tente, on ne sait jamais », je tente donc  et ce sera encore un refus cependant la personne de l’accueil m’informe que le passeport contrairement à la pièce d’identité peut être réalisé n’importe où en France et que dans certains départements les délais sont très court. J’ai appelé plusieurs mairies dans les départements alentours et j’ai fini par trouver à 2 h 30 de chez moi. Les passeports ont été réalisés en cinq jours, nous les avons récupérés la veille du départ…on a eu chaud ! 😉

Protège passeport MAMAS & PAPAS Kit voyage Scrapbook garcon

Adhérer ou pas à une association – Jumeaux et plus

La principale association que je connais en France est l’association Jumeaux et plus. J’ai adhérer à cette association quand les petits avaient environ 7mois, j’ai ré-adhéré cette année avec un peu d’hésitation.
Pour mon département la première année l’adhésion est d’environ 34 euros, elle est divisée par deux la deuxième année.
L’association vous permet de louer du matériel, d’acheter une ou deux fois par an des fournitures à des prix avantageux (fournitures scolaire , lessive, produits d’entretien, couches), d’obtenir des remises avec ses partenaires et puis de participer à certaines sorties pour les enfants ou entre adultes. Vous avez aussi les commandes groupées de parfum ou de chocolat, des places de cinéma un peu comme dans un CE. Il y a un arbre de Noel, un petit spectacle pour les enfants et des cadeaux sympas, ce dernier Noel ils ont eu des Play Mobile. Mon association m’invite également à participer à des bourses aux vêtements. Elle a une page Facebook, parfois une adhérente avertit les autres quelle fait une sortie à tel endroit et invite qui voudra à la rejoindre…
La première année j’ai trouvé ça sympa, j’ai regardé un peu de loin, les différentes manifestations, les sorties organisées entre adhérents dans l’année et je me suis dit souvent dit que les jumeaux étaient encore trop petits mais que j’y participerais surement plus tard. Aujourd’hui j’ai un avis un peu différent, finalement ses sorties organisées entre jumeaux je trouve ça un peu sectaire… 🙂 et les sorties le soir entre parents de jumeaux ne me font plus aucune envie, faire garder mes enfants, avoir un peu de temps libre et aller le passer avec des parents de jumeaux…si vous avez l’opportunité de souffler, de penser à autre chose, ça fait pas du tout rêver tout ça.
Je trouve ça bien ces moments ou une maman propose aux autres de la rejoindre à l’improviste dans tel parc ou tel aire de jeux…mais encore faut-il que cette personne habite tout près de chez vous, parce que préparer tout ce petit monde au pied levé et se taper une demi-heure de route pour aller rejoindre je ne sais qui…..
En ce qui concerne les partenaires, les remises …je ne sais si ça vient de moi mais j’ai regardé un peu le site des partenaires j’y ai rien trouvé d’extraordinaire, les commandes de parfum et de chocolat ne valent pas le coup je trouve, et depuis que les jumeaux sont nés on ne va pas au ciné…
Les fournitures scolaires on a en profité la première année, j’avais trouvé ça bien mais rien d’exceptionnel, faire ¾ d’heure voir 1 heure de route pour deux paquets de feuilles, un compas, une gomme…d’accord c’est pas cher mais bon ….idem pour la lessive, un paquet de lessive et 4 grosse bougies….cette année on a trouvé que le déplacement ne valait pas le coup, prendre sur notre temps aujourd’hui si précieux pour si peu.
La seule chose que j’ai trouvé bien finalement c’est l’arbre de Noel, uniquement parce que le CE de mon mari n’en fait plus. Les petits se sont amusés ils ont dansé, vu d’autres enfants, eu des cadeaux…c’est uniquement pour ça que j’ai ré – adhéré…
Je vois bien que les personnes qui s’occupent de cette association font de leur mieux, qu’elles se donnent vraiment à fond. Peut-être que ça manque un peu de moyens, peut –être que certains adhérents ont un tout autres avis, si certains lecteurs font partie de cette association j’aimerais bien connaitre leurs avis.

Lequel de vos jumeaux préférez-vous ? :-)

J’ai lu quelques guides pour apprendre à être une bonne maman 😉 et j’avais envie de partager un passage du guide 2013 de Rufo (Pédopsychiatre connu notamment  pour ses interventions dans l’émission Les maternelles)- Élever son  enfant 0-6 ans. Un guide très complet de 700 pages offert par mes collègues avant mon départ en congé mater.

Pages 254- 256 se trouve un article intitulé « vivre avec des jumeaux » et page 256 un article « Pas d’égalité pour les jumeaux » ou il explique je cite :

« Malgré tout, sachez que de récentes études menées au Canada et aux États-Unis mettent en évidence une nette préférence de la mère et, souvent, des parents pour l’un des jumeaux. Dans plus de 80 % des cas, c’est l’enfant le plus beau, qui semble en meilleur santé qui est le « chouchou » et cela dès les premières semaines après la naissance. Un chercheur américain a fait une grande partie de son travail à partir de photos de famille montrant des jumeaux ensemble. On remarque alors très vite celui qui a toutes les préférences. Il est mieux habillé, plus à son avantage sur la photo, souvent au premier plan par rapport à son frère ou sa sœur. Cette préférence aurait tendance à s’estomper au fur et à mesure que les enfants grandissent. »

Je n’ai pas l’impression de préférer l’un de mes enfants….mais si les chercheurs le disent alors…. à vos photos Mesdames!!!! 🙂