Estimer la taille adulte de son enfant.

Selon Marcel Rufo,  il serait possible de déterminer la taille adulte de votre enfant de deux ans en multipliant sa taille par deux , en soustrayant 5 cm pour une fille et en ajoutant 5 cm pour un garçon. Pour que ça fonctionne il faut que vos enfants aient une croissance dans les normes et que leur puberté n’ait pas lieu  avant 13 ans pour un garçon et 11  ans pour une fille

Pour mes enfants à deux ans :

86 cm pour mon fils : 172 cm+5cm  il ferait donc à l’âge adulte 177cm

87 cm pour ma fillle : 174 cm – 5cm  elle ferait donc à l’âge adulte 169cm ( je lui souhaite… moi un pantacourt, ça me fait un pantalon nickel…. Lol)

En dehors de ça….

Je ne suis pas une grande  fan de Rufo, mais si je me réfère à son encyclopédie offerte par mes anciens collègues, mes enfants sont dans les normes de poids taille /âge indiquées dans son livre. Par contre son avis sur les jumeaux…j’ai lu dans cette même encyclopédie que les parents auraient une préférence pour l’un de leurs jumeaux et qu’idéalement les jumeaux devraient être séparés dès la crèche (déjà pas facile d’avoir une place mais bon…), je vois pas bien pourquoi certains voudraient absolument séparer les jumeaux….ce serait pour leur permettre de se différencier, leur permettre de s’affirmer dans leur individualité…En ce qui concerne mes enfants je les ai toujours bien différenciés même in utéro, leurs mouvements…je ressentais des caractères, des attitudes différentes et pourtant ils n’ont jamais été aussi proches… 😉

Je comprends ce qui peut pousser des parents à vouloir séparer des jumeaux et je ne juge personne, on veut toujours faire au mieux pour ses enfants  mais personnellement je me sens plus proche des idées  reprises par cet article sur le site de  jumeaux et plus – extrait ci-dessous.

http://www.jumeaux-et-plus.fr/content/view/108/108/

Combien de parents se sont retrouvés un jour face à un enseignant, un directeur ou une directrice d’école, qui le jour de l’inscription des enfants commence à évoquer la nécessité de les séparer pour favoriser leur bon développement réciproque…? Combien de parents se sont retrouvés perdus face à la culpabilité qui leur était renvoyée de vouloir laisser leurs enfants ensemble?

Il est fascinant de constater à quel point cette idée de séparation des enfants est répandue dans le contexte scolaire. Et ceci alors que peu d’enseignants sont en mesure d’expliquer le pourquoi de la chose, si ce n’est en se fondant sur des explications concernant le développement individuel de chaque enfant (encore une fois, le développement des jumeaux est ramené à celui d’un enfant unique). Ou encore de par le fait qu’ils ont déjà eu des jumeaux en classe et qu’ils savent donc comment il faut faire (comme si la pratique empirique permettait l’accession à la connaissance générique).

Faut-il y voir une incompétence du corps enseignant? Non, loin de là, car pour travailler depuis de nombreuses années avec eux, je préfèrerai parler d’une méconnaissance. Les enseignants, comme bon nombre de personnes, sont «contaminés» par la représentation sociale de la gémellité, par la retranscription bien souvent erronée qu’en font les médias. Ces derniers sont fascinés par ces jumeaux fusionnels qui vivent encore ensemble à plus de 50 ans, par ces jumeaux qui ne peuvent vivre à moins de 500 mètres l’un de l’autre, par ceux qui auraient peut-être des perceptions extrasensoriels de préconnaissance de ce que va vivre l’autre (on ne peut imaginer à quel point cette dernière question m’a été posée par de nombreux journalistes). Hors bien souvent, les médias oublient de spécifier que ces cas dont ils sont si friands, ne sont que rares et relèvent d’une réelle pathologie de la relation gémellaire.

Les enseignants sont «contaminés» par la représentation sociale de la gémellité. Ainsi, un enseignant qui regarde une telle émission saisit rapidement le caractère pathogène et malsain de ce qui se joue là, simplement par son bon sens. Ce même enseignant confronté à des jumeaux dans son école ou dans sa classe, n’aura qu’une idée en tête : celle de favoriser le bon développement des enfants, la séparation faisant partie de ce processus. Il y a plus d’un siècle de cela les gens mourraient de la rage… Etait-ce parce que la médecine de cette époque était mauvaise, était-ce parce que les médecins étaient de mauvais médecins…? Il serait aberrant de penser cela. Il en va de même avec la séparation des jumeaux dans le contexte scolaire. Bien souvent celle-ci est proposée sans malveillance mais par simple ignorance du mode de développement des jumeaux.

Les jumeaux passent par 4 étapes spécifiques de développement.

Ce mode de développement est cependant bien spécifique. Ainsi, nous avons pu définir que les jumeaux passaient par 4 étapes spécifiques de développement :

  • une étape de fusion gémellaire entre la naissance et 2 ans
  • une étape de complémentarité, entre 2 et 6-7 ans
  • une première étape d’autonomisation à partir de 7 ans jusqu’à 11- 12 ans
  • une seconde étape d’autonomisation à partir de 12 ans
Publicités

2 réflexions sur “Estimer la taille adulte de son enfant.

  1. Déjà je pense qu’il faut faire une différence entre les jumeaux « identiques » et les « autres ». Pour le moment, je ne trouve pas que mes jumeaux soient fusionnels. Peut être que le fait que ce soit un garçon et une fille joue ou peut être que cela viendra après. Mais j’espère qu’on me demandera jamais de les séparer. .. 😥

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s