10 millions de digital Mums en France ;-)

Souvent le samedi matin on se lève un peu plus tard, on prend le petit déj en famille et si on a rien de prévu on regarde « c’est un monde », la dernière partie de l’émission télé matin sur la 2 qui commence à 9h30. Cette rubrique d’une demi-heure est super sympa, elle vous raconte comment ça se passe ailleurs, par exemple comment se passent les vacances en famille en Espagne, au Canada, comment se passe l’éducation des enfants, la vie de famille,le chômage, les divorces, le travail….. au Sénégal, en Italie, en Allemagne….Nous on adore !

La dernière émission traitait des femmes au foyer http://www.france2.fr/emissions/telematin/actu/c-est-un-monde. Je pense prendre modèle sur la Hollande et peut-être aller vers un temps partiel à la rentrée de septembre, enfin on verra….J’ai trouvé cette émission sympa si ça vous intéresse de la voir, lien au dessus !

Ici le résumé que j’ai trouvé sur le site :

C’EST UN MONDE

Présenté par William Leymergie

Alors qu’a eu lieu le 8 mars dernier la journée de la femme, et que s’est achevée hier notre semaine « En avant toutes », nous allons mettre en valeur des femmes, dont on ne parle pas forcément : les femmes au foyer. En France, elles sont environ deux millions. Mais, elles sont moins nombreuses qu’il y a 20 ans. Et chez nos voisins lointains ou proches, ce phénomène est-il exceptionnel ou monnaie courante ? Les choses ont-elles évolué ? Quelles sont les raisons de ce choix ? Comment occupent-elles leur journée ?

Jacques Cardoze nous dira qu’il y a une tendance en hausse aux Etats-Unis : les parents qui choisissent de faire l’école à leurs enfants. La scolarisation des enfants à domicile est en forte progression, +60% en 10 ans. Et la tendance est particulièrement en vogue dans les milieux geeks de la Silicon Vallée. Ici, point de motivation religieuse mais des parents déçus par l’école traditionnelle. Dans la région de San Francisco, plusieurs milliers de familles ont fait le choix de retirer les enfants de l’école et très souvent ce sont les mères qui prennent alors en charge l’éducation. Elles enseignent elles même l’anglais, l’histoire ou les sciences grâce à des cours en ligne et se rassemblent pour organiser des sorties culturelles et sportives pour leurs enfants.

Valéry Lerouge nous emmène aux Pays-Bas où plus de 60% des femmes travaillent. Et pourtant, ce sont les femmes qui travaillent le moins en Europe ! Pourquoi? Près de 80% d’entre elles travaillent à temps partiel (contre 31% en France), un chiffre énorme. La raison ? Dans le pays, l’enfant est considéré comme plus important que le travail et c’est assez mal vu de confier sa garde à un ou une inconnu(e). Les femmes partagent donc leur temps entre vie privée et vie professionnelle. L’avantage est qu’elles s’occupent plus de leurs enfants, mais le revers de la médaille est qu’elles sont peu indépendantes financièrement. D’autant que toutes les crèches sont privées et sont un luxe car elles coutent très chères. Autre spécificité grandissante : les hommes au foyer sont de plus en plus nombreux.

François Beaudonnet nous fait découvrir les 8 millions de «  casalinga  », les casalinghe,  ce sont les femmes au foyer en Italie. Elles se consacrent aux tâches ménagères, à la cuisine, préparent des bons petits plats pour leurs maris et leurs enfants. C’est bien connu, les italiens sont  « macho », l’homme a le rôle de chef de famille, et la femme c’est la Mamma italienne, c’est celle qui tient la maison et chérit, jusqu’à très tard, ses enfants-rois ! Elle se dédie complètement à sa famille. Et la casalinga en Italie n’est pas une oubliée, il existe même un syndicat des femmes au foyer. Elles sont assurées en cas d’accidents domestiques : les brûlures de fers à repasser, les coupures quand elles épluchent des légumes… C’est une vraie figure de la société italienne !

En Espagne, Sandrine Mercier nous fait découvrir ces femmes au foyer qui viennent au service des autres, par exemple en faisant les courses pour eux, ou en prodiguant des conseils sur internet.

Isabelle Martinet nous fait le portrait robot de la femme au foyer française.