projets 2018

Je suis contente que l’année 2017 soit terminée, on est dans la continuité pourtant…. ça changera pas grand-chose….

2018 ça nous fera 10 ans de mariage, le 19 juillet, c’étais une super belle journée….

2018 ça veut dire qu’on avance….des vacances à venir….des vacances que j’attends impatiemment parce que je suis fatiguée mais surtout parce que j’ai envie d’avoir du temps pour moi, de faire des choses qui me plaisent, pour passer du temps avec mes enfants et éventuellement peut-être, avec mon mari.

Parfois je me sens comme un chien qui porte une muselière (ça me fait toujours mal au cœur de voir ça…), comme un lion en cage, comme un claustrophobe dans un tunnel, comme un ressort sur lequel on appuie et qui demanderait qu’à…………>>>>>>>

Pour ceux qui me lisent depuis longtemps, pour vous donner de petites nouvelles… est ce que vous avez lu le vieil homme et la mer d’Hemingway ? moi je l’ai lu il y a quelques années, un détail, une conversation exactement, me fait me souvenir que je l’ai lu en 2008  et ce roman m’avait de suite fait penser à lui…si vous ne l’avez pas lu il faut le faire, ,vous passeriez à coté de quelque chose…..mon grand père est toujours là sous traitement, sous morphine malheureusement… « Le cœur en fièvre et le corps démoli, avec cette formidable envie de vie…. »

Les enfants ont presque tout pile 4 et ½, le rythme est difficile à tenir…c’est peut-être l’hiver aussi, je sais pas…..je ne regrette pas d’avoir repris le travail et puis surtout j’avais financièrement pas le choix…et puis pour moi c’est vrai c’est mieux…. je me prends la tête sur des trucs, je vois des gens….en dehors du boulot, j’essaie de passer le max de temps avec mes loulous , mais je dois aussi avouer qu’en ce moments mes loulous sont un peu chiants….ils n’écoutent rien, ils sont hyper trop bruyants, ils jouent courent sautent dans l’apart comme dans une cour de récrée et puis je dois lutter particulièrement en ce moment contre le coté « un peu » capricieux de ma fille….elle est toute mignonne hein la plupart du temps mais parfois….un exemple évocateur….à Noel ma petite a été plutôt gâtée, pas excessivement non– vraiment – mais un cadeau des parents, d’une mamie par ci, d’une autre mamie par là , d’une tata…enfin du père noel…..ça peut vite montée à la tête tout ça…à titre d’exemple : ma fille fait tombée un coffret de perle  qu’elle a eu, je lui dit de faire attention et de ramassée tout ça, parce que ça va partir dans l’aspirateur, elle me répond « je m’en fiche j’ai plein d’autre cadeau …. » vous voyez le genre…y a du boulot….

Je pense pas trop les gâter pourtant …j’ai l’impression qu’ils ont juste ce qui leur faut… Jeune, j’ai manqué de beaucoup de chose, j’ai pas eu beaucoup de vêtements neufs, la plupart avait déjà été porté, même les sous vêtements,ils étaient parfois même usés, je crois que c’est ce qui a fait aussi que j’étais si timide, si mal à l’aise, j’avais pas envie qu’on me regarde….. trois ans de suite je me souviens avoir demandé à ma mère des chaussures  pour  Noël. J’étais pas malheureuse pourtant….je l’étais peut-être un peu…mais je suis une positive…enfin bref mes enfants n’auront pas la vie que j’ai eu mais je voudrais qu’ils comprennent la chance qu’ils ont… alors quand ils font ,la grimace devant leur assiette, je suis de celles qui rappelle qu’il y a des gens qui vivent dehors et qui n’ont pas de quoi se nourrir, je les menace de donner leurs jouets à des enfants qui n’ont pas la chance d’en avoir ….je me fais penser à ma grand-mère et ses histoires d’orange à Noël…..vous la connaissez peut-être « à Noël on avait une orange et on était bien content ! » bon on travaille sur tout ça….

Sur un tout autre sujet j’ai envie d’apprendre l’anglais et l’espagnol, j’ai pris un abonnement sur le site Babbel, je vais tester…..j’écoute des chansons en Anglais, en Espagnol….cette année je pars à Brest en février, Londres en avril et à Barcelone en juillet, c’est plié. Je suis impatiente….

Et pour finir en style patchwork….mes trajets en rer sont souvent pénibles et tumultueux mais j’aime bien ces moments, je me retrouve seule avec moi-même au milieu de toute cette foule et je pense à 3 milliards de choses, je prends jamais de bonnes résolutions mais cette année je vais essayer  de profiter d’avantage de certains moments, d’essayer de savourer ce qui est savourable

Gros bisous à tous !!!

En aparté – les liens du sang

La grossesse, la maternité, ça fait revivre tellement de choses, pendant ces 9 mois surtout, mon enfance me revenait par bribes. C’est drôle qu’il m’ait recontacté justement à ce moment-là. Ça faisait des années que je n’avais pas eu de ses nouvelles et puis une nuit je reçois un appel, je reconnais le numéro je ne décroche pas. C’est idiot c’est qu’un appel mais mon cœur bat à cent à l’heure, j’ai peur. Pourtant il n’est pas là il appel c’est tout. Il a laissé un message – j’écoute. Il rappellera plusieurs fois dans la nuit, cette nuit et celles d’après pendant plusieurs semaines. Au fil des heures sa voix se fait moins claire, parfois même je ne comprends plus ce qu’il dit, en avançant dans la nuit ses propos sont confus, parfois il rit parfois il pleure parfois il m’insulte. Il laisse des messages très tard, la nuit, je lui réponds très tôt le matin.
Il ne sait pas que je suis enceinte, je ne lui dirais pas.
Il me remercie de le laisser parler sur mon répondeur, de ne pas rejeter ses appels pour lui c’est que les liens ne sont pas tout à fait rompu.
Ils le sont pourtant. Je ne lui en veux pas j’aurais tellement aimé que ce soit différent.

En aparte

De mon enfance il me reste trois photos, dont une un peu déchirée et mon dossier scolaire qu’on m’a rendu par chance à l’obtention du bac. Quand mes enfants sont nés j’ai vu ma belle-mère ivre de joie ,très émue en voyant mon fils, il était le portrait de son père, ça la ramenait 45 ans en arrière…Quand ma mère est venue voir mes enfants, je ne sais pas pourquoi je lui ai posé cette question, je lui ai demandé si ma fille me ressemblait au même âge et elle a répondu « je ne sais pas, je me souviens pas de la tête que tu avais » ça m’a fait du mal, je ne sais pas si c’est normal mais ça m’a attristé de me dire que personne ne se souviendrait du bébé que j’étais même pas ma mère, est ce que c’est s’accorder trop d’importance ?
Je sais en tout cas que le visage de mes enfants est gravé dans ma mémoire, il parait que la maternité permet parfois de cicatriser ses blessures d’enfance. Mon enfance était parfois heureuse, parfois pas.
J’ai en tout cas un bonheur immense à voir ma fille, particulièrement, jouer avec son père, à la voir dans ses bras, à les savoir en sécurité et d’avoir cette certitude qu’ils ne grandiront pas dans la peur.