10 millions de digital Mums en France ;-)

Souvent le samedi matin on se lève un peu plus tard, on prend le petit déj en famille et si on a rien de prévu on regarde « c’est un monde », la dernière partie de l’émission télé matin sur la 2 qui commence à 9h30. Cette rubrique d’une demi-heure est super sympa, elle vous raconte comment ça se passe ailleurs, par exemple comment se passent les vacances en famille en Espagne, au Canada, comment se passe l’éducation des enfants, la vie de famille,le chômage, les divorces, le travail….. au Sénégal, en Italie, en Allemagne….Nous on adore !

La dernière émission traitait des femmes au foyer http://www.france2.fr/emissions/telematin/actu/c-est-un-monde. Je pense prendre modèle sur la Hollande et peut-être aller vers un temps partiel à la rentrée de septembre, enfin on verra….J’ai trouvé cette émission sympa si ça vous intéresse de la voir, lien au dessus !

Ici le résumé que j’ai trouvé sur le site :

C’EST UN MONDE

Présenté par William Leymergie

Alors qu’a eu lieu le 8 mars dernier la journée de la femme, et que s’est achevée hier notre semaine « En avant toutes », nous allons mettre en valeur des femmes, dont on ne parle pas forcément : les femmes au foyer. En France, elles sont environ deux millions. Mais, elles sont moins nombreuses qu’il y a 20 ans. Et chez nos voisins lointains ou proches, ce phénomène est-il exceptionnel ou monnaie courante ? Les choses ont-elles évolué ? Quelles sont les raisons de ce choix ? Comment occupent-elles leur journée ?

Jacques Cardoze nous dira qu’il y a une tendance en hausse aux Etats-Unis : les parents qui choisissent de faire l’école à leurs enfants. La scolarisation des enfants à domicile est en forte progression, +60% en 10 ans. Et la tendance est particulièrement en vogue dans les milieux geeks de la Silicon Vallée. Ici, point de motivation religieuse mais des parents déçus par l’école traditionnelle. Dans la région de San Francisco, plusieurs milliers de familles ont fait le choix de retirer les enfants de l’école et très souvent ce sont les mères qui prennent alors en charge l’éducation. Elles enseignent elles même l’anglais, l’histoire ou les sciences grâce à des cours en ligne et se rassemblent pour organiser des sorties culturelles et sportives pour leurs enfants.

Valéry Lerouge nous emmène aux Pays-Bas où plus de 60% des femmes travaillent. Et pourtant, ce sont les femmes qui travaillent le moins en Europe ! Pourquoi? Près de 80% d’entre elles travaillent à temps partiel (contre 31% en France), un chiffre énorme. La raison ? Dans le pays, l’enfant est considéré comme plus important que le travail et c’est assez mal vu de confier sa garde à un ou une inconnu(e). Les femmes partagent donc leur temps entre vie privée et vie professionnelle. L’avantage est qu’elles s’occupent plus de leurs enfants, mais le revers de la médaille est qu’elles sont peu indépendantes financièrement. D’autant que toutes les crèches sont privées et sont un luxe car elles coutent très chères. Autre spécificité grandissante : les hommes au foyer sont de plus en plus nombreux.

François Beaudonnet nous fait découvrir les 8 millions de «  casalinga  », les casalinghe,  ce sont les femmes au foyer en Italie. Elles se consacrent aux tâches ménagères, à la cuisine, préparent des bons petits plats pour leurs maris et leurs enfants. C’est bien connu, les italiens sont  « macho », l’homme a le rôle de chef de famille, et la femme c’est la Mamma italienne, c’est celle qui tient la maison et chérit, jusqu’à très tard, ses enfants-rois ! Elle se dédie complètement à sa famille. Et la casalinga en Italie n’est pas une oubliée, il existe même un syndicat des femmes au foyer. Elles sont assurées en cas d’accidents domestiques : les brûlures de fers à repasser, les coupures quand elles épluchent des légumes… C’est une vraie figure de la société italienne !

En Espagne, Sandrine Mercier nous fait découvrir ces femmes au foyer qui viennent au service des autres, par exemple en faisant les courses pour eux, ou en prodiguant des conseils sur internet.

Isabelle Martinet nous fait le portrait robot de la femme au foyer française.

J’oscille entre bonheur et désespoir….

Je fais un petit écart et sors de la hiérarchie des évènements (je repends dans ce blog mon expérience avec mes enfants avec quelques mois de retard, j’en étais à leur 4 mois…) mais j’avais envie de raconter ce qui se passe en moment dans ma vie.

Depuis que mes enfants sont nés à chaque étape je me suis dit que je n’allais pas y arriver…La première fois que je me suis retrouvée seule avec eux, que j’ai dû gérer deux bébés hurlant de faim en même temps, la première fois où ils ont été malades, la première fois où j’ai dû leur donner à manger à la cuillère, la première fois ou l’un des deux s’est mis à recracher systématiquement tout ce que je lui mettais dans la bouche et que l’autre l’a imité….j’y suis arrivée parce que je n’avais pas d’autres choix….

Je suis dans une période où c’est difficile   , j’ai pris un congé parental ou plutôt un clca versé par la caf, j’ai vraiment du mal à gérer la maison et les petits…j’ai décidé de rester à la maison avec mes enfants pour diverses raisons et je voudrais réussir à élever mes enfants correctement mais aussi à tenir une maison propre et bien rangée et en ce moment j’y arrive pas.

Dernièrement j’ ai été obligé d’enlever les chaises de la salle à manger, parce que les petits montaient sur les chaises puis sur la table, quand j’en descendais un d’un côté l’autre montait à son tour, certains diront que je ne devrais pas enlever les chaises que je devrais plutôt leur apprendre à ne pas monter dessus, c’est ce que j’ai fait au début….mais je ne pouvais pas tourner le dos 30 secondes sans qu’un des deux ne revienne à la charge j’y passais un temps infini et je dois m’occuper de la maison je ne peux pas faire ça toute la journée si je dois aller mettre du linge à laver dans la machine je ne peux pas prendre le risque pendant ce temps qu’un de mes enfants tombe de la table….alors je ne réinstalle les chaises que lorsqu’ils sont au lit ou lorsque mon mari est là et que nous sommes deux pour les surveiller.

Dans la catégorie galère, depuis 1 mois et demi environ ma fille à commencer à retirer son pantalon et sa couche plusieurs fois dans la journée. Je me suis dit qu’elle se sentait peut-être prête pour le pot, j’ai tenté plusieurs fois de l’installer dessus mais elle ne voulait pas rester assise dessus. Elle n’est pas prête c’est sur néanmoins elle continue régulièrement à retirer sa couche son pantalon et moi à lui remettre un nombre incalculable de fois dans la journée. Petit à petit son frère à commencer à faire la même chose et je me retrouve à courir après deux bébés de 20 mois qui courent cul nu à travers l’appartement et qui me font pipi dans les coins pendant que je suis occupé à rhabiller l‘autre…Je me suis dit bon maintenant je vais leur montrer que le pot c’est dans les toilettes, je les installe sur le pot dès qu’ils me le demande, je reste avec eux dans les toilettes, ils en font un jeu ils me demandent (ou plutôt me font comprendre puisqu’ils ne parlent pas encore suffisamment) 10 fois par jour de les installer sur le pot et finalement quand j’ai fini de les déshabiller ils ne veulent pas s’y assoir. Et que faut-il que je fasse ? Ils ne sont pas prêts c’est sur…Mais tout ça me prend un temps fou…

Le soir je suis fatiguée comme tout le monde, on est 4 ou 6 une semaine sur deux quand mon mari à ses enfants, je dois gérer le ménage, les repas, le linge …Le soir je suis fatiguée comme tout le monde j’ai eu ma journée mais je suis parfois obligé de faire après le diner certaines tâches qu’il m’est impossible de faire avec les enfants, le repassage surtout. Trop dangereux avec deux petits autour de moi ….mon mari a sur la main une énorme cicatrice de brulure qui illustre parfaitement le danger de laisser un enfant approché une table et un fer à repasser.

Il y a tous ces jouets parterre… leur chambre est minuscule et ils n’ont pas de salle de jeu, leur salle de jeu c’est le salon, je ne dirais pas qu’ils jouent d’ailleurs, je dirais plutôt qu’ils éparpillent….

Ils ont 20 mois , depuis qu’ils mangent à la cuillère ils ont un très bon appétit, je me suis toujours senti chanceuse j’ai jamais eu trop à galérer pour les faire manger (je parle pas des 6 premiers mois). Et bien apparemment nous rentrons dans une nouvelle ère ….ils refusent maintenant certains aliments, ils refusent parfois de manger même une seule cuillère….

Je sais très bien qu’un jour mes enfants ne feront plus caca parterre 🙂 du moins je l’espère ….vous imaginez ???lol

Je sais très bien qu’ils ne se laisseront pas mourir de faim et qu’ils mangeront normalement.

http://www.paroles.net/renan-luce/paroles-on-n-est-pas-a-une-betise-pres

J’espère juste que c’est pour bientôt…