KEEP CALM IT S JUST TWINS

En ce moment je suis extrêmement fatiguée j’ai du mal  à sortir la tête de l’eau, j’attends avec impatience les vacances, partir nous fera le plus grand bien – j’espère. En ce moment je ne sais plus comment faire et je me pose beaucoup de questions, mes enfants sont pleins de vie, pleins d’énergie mais moi je suis crevée !!! lol ils me mettent à plat. Ils sont super sociables et semblent très heureux en tout cas, hier en faisant quelques courses ils essayaient par tous les moyens d’attirer l’attention d’une jeune  femme elle a joué le jeu, elle est venue les voir et s’est un peu amusée avec eux, elle m’a dit « vos enfants sont vraiment gentils et ils respirent la joie de vivre », ça fait plaisir et je me dis que malgré les difficultés que je rencontre ça veut dire que je ne fait pas si mal….

Ça commence dès le réveil, les mêmes rituels chaque matin, en général j’ai eu le temps de prendre ma douche et mon ptit déj, dès que je les entends commencer à se réveiller je chauffe leur lait, leur bib est prêt quand ils se réveillent. Chaque matin debout dans leurs lits ils m’attendent avec le sourire, les bras tendus, et chaque matin ici commencent les premiers pleurs, les premières colères, lorsque je porte l’un de mes enfants en premier (par mesure d’équité j’alterne tous les jours lol) pour le sortir de son lit. Chaque matins ils se débattent en criant quand je veux les sortir de leur turbulette, je me prends des coups non parce qu’ils veulent me frapper mais parce qu’ils remuent tellement fort bras et pieds pour m’en empêcher que je me prends quelques coups au passage, chaque matin ils ne veulent pas toucher terre, ils veulent les bras, un câlin, ils veulent que je les porte, évidemment je ne peux pas porter les deux alors je les porte chacun leur tour jusqu’au canapé et je m’assieds entre les deux pour qu’ils boivent leur biberon.

En général au réveil la couche est déjà bien pleine mais j’attends qu’ils aient bu leur lait et qu’ils soient un peu plus sociables pour les changer. Le biberon terminé j’annonce qu’on va changer la couche (ou je n’annonce pas mais il se passera la même chose),  mes enfants courent et vont se cacher sous la table en général, je dois aller les chercher, les tirer par les pieds pour les faire sortir de là et quand je les attrape ils se débattent encore. Nous arrivons sur la table à langer et là encore coups de pieds et compagnie….de toute leur force ils refusent que je les  change, je dois lutter pour les empêcher de se mettre sur le ventre et pouvoir les changer. Une fois une petite toilette faite l’habillement se passera dans les mêmes conditions, ils vont se débattre et crier si tel tee-shirt ou telle culotte ne leur convient pas.  J’essaie de leur parler, et si ça ne suffit pas je les mets au coin….

Dans la matinée re-changement de couche souvent dans les mêmes conditions.

Ensuite souvent, jeux, ménage ou sortie,  je sors plutôt avec eux le matins, chaque fois le même scénario, ils sont très contents de sortir, mais ils refusent de mettre leurs chaussures…..il faut bien une demi-heure pour y parvenir si je suis vraiment pressée même procédure que pour le change, je les attrape, ils se débattent….

Au parc ils s’amusent, rencontrent d’autres enfants, montent dans une petite cabane en redescendent par le toboggan, ils regardent les plus grands, au parc je les porte trente fois chacun pour les remonter dans cette cabane, parfois entre autres l’un va s’asseoir en bas du toboggan ou tente de le remonter à l’envers pendant que l’autre court à l’autre bout du parc et et tente de se mettre debout sur la balançoire, parfois je croise le regard d’une autre maman qui se demande où je me trouve , je suis toujours là, quelque part , pas d’inquiétude , je court de l’un à l’autre ….:) et puis vient le moment où il faut partir….ils refusent, ils hurlent, ils se débattent….

On rentre, je prépare le repas. A la maison je ne peux pas leur laisser un biberon sans retrouver une marre d’eau dans un coin de l’appartement, je ne peux plus ouvrir les fenêtres. Avant j’ouvrais les fenêtres  et laissais  les volets  roulants  ouverts de 10 centimètres  max pour qu’ils ne puissent pas se produire d’accident mais pour laisser passer un peu d’air, mais ils balancent tout ce qu’ils peuvent pas les fenêtres dès que j’ai le dos tourner….chez ma voisine du dessous je dois régulièrement aller chercher biberons, épingles  à linge, fleurs artificielles…..parfois elle remet les petits objets dans la boite à lettre.

Quand je dois faire du ménage à la limite c’est là où ça se passe le mieux, ils me suivent, observent ce que je fais, je leur donne une lingette dépoussiérante et ils m’imitent….là où c’est dur c’est quand je passe l’aspirateur, qu’ils passent leur temps à essayer de s’asseoir dessus ou à le débrancher, ou quand je passe la serpillière et qu’ils se jettent à plat ventre sur le sol mouillé.

Ensuite les repas, ma fille qui mangeait très  bien depuis longtemps avec fourchettes et cuillères ne veut plus manger qu’avec ses doigts y compris les purées, yaourts, petits suisses, compotes…. Son frère l’imite forcément….ils jettent volontairement un nombre incalculable de fois par repas nourriture et couverts par terre…..

Re-change dans les mêmes conditions, vient ensuite l’heure de la sieste. Avant ils dormaient, maintenant je les mets au lit ils rigolent, crient, jettent volontairement tétines et doudous du lit puis m’appellent pour que je vienne leur rendre,  ils tapent dans le mur, sautent dans leur lits….parfois finissent par s’endormir, parfois pas.

Ils se réveillent, goûter, re-change. Ils jouent. Depuis peu de temps ils font des crises, se frappent, se disputent les jouets qu’ils veulent systématiquement en même temps.

Papa rentre enfin !!!!!!!

Ensuite je les douche, j’ai abandonné l’idée du bain, ils sont surexcités, inondent la salle de bain …. ils adorent aller se laver, le problème c’est qu’ils ne veulent pas sortir de la douche, donc une fois la douche terminée je dois encore lutter pour les faire sortir de là. Ils se débattent, refusent que je les sèche, refusent que je leur mette une couche, refusent que je leur mette un pyjama.

Repas dans les mêmes conditions que le repas du midi.

Nous les couchons et c’est le moment le moins pénible de la journée,  ce qui est dommage c’est la fatigue accumulée …même s’ils essaient par tous les moyens de retarder le coucher c’est un moment où on se fait un câlin où je leur chante doucement à l’oreille chacun leur tour frère jacques en cœur avec la berceuse et où ils attendent cette fois patiemment leur tour. Ils sont couchés enfin. « Le silence est d’or, elle dort , alors je me tais »

Plus tard dans la soirée, la plupart du temps au moins deux fois, je vais aller les voir dans leur lit, toucher leur front, vérifier que tout va bien. Je les aime du fond du cœur mais c’est dur p……

L’article de cette blogueuse me parle énormément….

https://wordpress.com/read/post/id/43999400/3581/

Publicités

4 réflexions sur “KEEP CALM IT S JUST TWINS

    • Le papa est très présent le weekend mais la semaine je gère beaucoup toute seule. il a également à gérer deux ados mêmes s’ils sont autonomes et que ce ne sont pas les mêmes besoins. dans l’ensemble même si parfois c ‘est pas tout rose il tient son rôle :)mais plutôt le weekend…..;)

      J'aime

  1. Bonjour j imagine ou plutôt je vous souhaite que depuis 2015 le terrible two soit terminé.
    Pour ma part je suis en plein dedans et que c est dur.
    A quel âge cela s est terminé chez vous?
    Est ce passe tout seul ou pas?
    Que faire?
    Merci beaucoup de votre reponse

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,
    Je viens de relire cet article et ça me parait tellement loin tout ça…pourtant ça ne fait que deux ans,finalement maintenant tout est plus simple….comme quoi ça fini par passer…..comment se manifeste le terrible two chez vous ? Difficile de donner des conseils parce que ça ne marche pas toujours comme je voudrais mais j’ai essayer de céder le moins possible, de beaucoup beaucoup leur parler souvent après la crise, avant les sorties leur dire ce que j’attendais d’eux, de les prévenir un peu avant de terminer une activité …en cas de crise les laisser se calmer dans leur chambre ou au coin….à deux ans c’est difficile… je me souviens qu’on me disait ça ira mieux avec l’entrée en maternelle…je ne sais pas si c’est la maternelle mais c’est vrai il faut beaucoup beaucoup de patience, ne pas se laisser dépasser par la fatigue, trouver des astuces pour détourner leur attention. Je me souviens par exemple que mon fils me faisait une crise chaque fois qu’il était question de quitter le parc, j ‘essayais de détourner son attention vers une autre activité qu’on ferait à la maison…ma plus grande crainte c’était de me laisser dépasser à un moment et de ne plus avoir d’autorité sur eux, alors même très fatiguée je ne laissais pas passer ce qui ne paraissais pas acceptable… ça fini par passer….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s