Souvenir de celui qui ne portait pas de chaussettes :-)

Ado, j’ai eu un éducateur, j’en ai même eu plusieurs mais je ne me souviens bien que d’un seul et plus précisément je me souviens bien de ses pieds…des chaussures bateaux qu’il portait sans chaussettes, je me souviens qu’il était blond mais je ne me souviens pas précisément de son visage, juste ses pieds. Des pieds de vacanciers, détendus, sans chaussettes, libres…lol. La  « maison des éducateurs » était accolée  à une maison d’un tout autre genre, la maison d’une grosse dame qui portait un mini- short vert et qui attendait le client devant sa fenêtre sur le trottoir, elle avait mis un petit panier avec un petit message du genre « je reçois de telle heure à telle heure… » Quand j’y pense, ça faisait un super exemple pour les jeunes qui passaient là…

On pense souvent que les éducateurs sont là uniquement pour les jeunes délinquants, j’ai le souvenir  d’une prof d’anglais à qui j’étais venue apporter un « justif rendez-vous éducateur » pour avoir loupé son cours et qui était tombée sur le cul « toi ? Tu vas voir un éducateur ? »  Je n’avais pas trop le profil surement…hyper timide, pas du tout rebelle…je ne voulais surtout pas me faire remarquer, j’arrivais toujours à l’heure, je n’étais pas insolente ou très rarement ;-)…j’ai toujours respecté les règles et ça pour une bonne raison, je ne voulais surtout pas me faire engueuler, jamais. Deux trois fois dans l’année il m’arrivait de ne pas vouloir aller en cours, mais dans ce cas-là je demandais tout simplement à ma mère l’autorisation de sécher et c’est seulement avec son accord et sa complicité que je restais parfois trankilou à la maison. J’étais certaine comme ça de ne pas avoir de problèmes….Je me souviens de « camarades » de classe se moquant un peu de moi et qui apparemment m’imitaient pensant que je venais d’un milieu qui n’était pas du tout le mien …  « Qu’ouïs-je ? Qu’entends-je ? »  J’hallucinais un peu mais j’ai toujours aimé donner le change…j’étais un peu en difficulté social mais  ce n’était pas marqué sur mon front et ça m’allait très bien…

C’est drôle quand même en tout cas cette peur toujours,  de me faire engueuler ….De mes premiers souvenirs d’école et jusqu’à mon dernier boulot encore,  dans ma vie professionnelle, je reste un peu flippée de faire quelque chose de travers  et de me prendre une soufflante, je ne supporte pas ça,  quelque part je ne supporte pas l’autorité et quand j’y pense je me dis que c’est ce qui fait de moi aussi quelque part l’ employée que je suis (pas en ce moment hein lol), plutôt une bonne exécutante mais qui ne prendra jamais trop de risque ou d’initiative, qui restera bien dans les clous à faire ni plus ni moins  que ce qu’on lui a demandé….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s